Contrat-programme

Après avoir constitué la fédération interprofessionnelle Marocaine de la Rose à Parfum, et afin de développer cette filière porteuse ; un Contrat-Programme a été signé le 24 avril 2012 entre le gouvernement et ladite fédération pour engager, à l’horizon 2020, un programme de développement de la filière de la rose à parfum dans le cadre d’une concertation permanente entre l’ensemble des acteurs concernés. Ce contrat programme vise le développement de la production, l’amélioration de la qualité et des conditions cadres de la filière ; ainsi que la valorisation, la promotion et la commercialisation de la rose.
A cet effet, le contrat programme s’est fixé les objectifs opérationnels suivants :

  • Repeuplement et densification de 200 ha sur les 800 ha existants ;
  • Augmenter la superficie réservée à la culture de la rose de 400 ha, pour passer de 800 ha à 1.200 ha ;
  • Augmenter la production pour atteindre 4.800 Tonnes de la rose fraîche au lieu de 2.000 Tonnes actuellement ;
  • Augmenter les quantités transformées pour passer à 3.800 Tonnes par année au lieu de 1000 Tonnes actuellement ;
  • Augmenter les quantités exportées comme suit :
    • Huile essentielle : de 100 Kg à 250 Kg ;
    • Concrète : de 2.500 Kg à 5.000 Kg ;
    • Eau de rosé : de 100 Tonnes à 300 Tonnes.
  • L’approvisionnement des agriculteurs en plants de qualité ;
  • L’équipement hydro-agricole pour la mobilisation de l’eau au niveau des vergers ;
  • Le renforcement des programmes d’encadrement, de sensibilisation et de formation visant l’appropriation de techniques optimales de conduite des vergers.
  • Le renforcement des travaux de recherche appliquée visant la sélection clonale, la valorisation des ressources locales et l’optimisation de la conduite technique en vue de
  • L’augmentation de la productivité, et l’amélioration de la qualité et de la compétitivité ;
  • Le transfert des connaissances et des technologies, développées au Maroc et ailleurs, relatives aux différents aspects de production et de valorisation notamment le renforcement de l’encadrement technique des producteurs ;
  • L’assistance technique et le développement des ressources humaines visant le renforcement des capacités des organisations professionnelles ;
  • L’incitation à l’agrégation des producteurs et des transformateurs dans le cadre de projets intégrés.
  • Le renforcement des actions marketing des produits de la rosé et la réalisation d’études de marchés sur le plan national et à l’export ;
  • La consolidation et le renforcement de la position du Maroc sur les marchés traditionnels et la conquête de nouveaux marchés porteurs à travers la promotion des produits de la rose et l’adaptation aux exigences évolutives des marchés (cosmétique, parfumerie,…) ;
  • La mise en place d’un dispositif réglementaire permettant de protéger les produits authentiques de la rose et de combattre la contrefaçon.

Il est à signaler que le budget alloué au contrat programme de la rose à parfum s’élève à 100 Millions dhs